Della Beata Vergine

Claudio Monteverdi, Missa « In illo tempore »
Musiques italienne & française autour de 1600
Jehan Titelouze, Girolamo Frescobaldi, Eustache Du Caurroy

Un programme conçu autour de la Vierge avec comme œuvre principale la superbe Missa in illo tempore de Claudio Monteverdi.

Dédiée à Marie, elle apparait dans la parution de 1610 qui contient également Les Vêpres. Pensée a capella pour la chapelle papale, nous décidons cependant de doubler chaque voix d’un instrument en colla parte, encouragés par notre pratique des messes polyphoniques françaises.

Le programme s’articule comme un dialogue autour de Marie chez les compositeurs italiens et français  du premier XVIIe siècle,  passage de la Renaissance au Baroque.

Ce nouveau programme va bénéficier d’une résidence à l’Académie Bach d’Arques-la-Bataille

Note d’intention

 Ce programme pourrait s’intituler à la façon des livres des XVIe et XVIIe siècles : « Dialogue de la musique italienne et de la musique française sur  la Bienheureuse Vierge Marie ». L’un des fers de lance de la Contre Réforme Catholique fut en effet de raviver le culte marial : architecture, sculpture, peinture et musique participèrent à cet engouement qui ne fera que croître à partir de 1600.

            La Messe à six voix  de Monteverdi, oeuvre emblématique de ce programme est basée sur le motet à la Vierge « In illo tempore » de Nicolas Gombert (vers 1495- vers 1560), et fut peut-être destinée à la fête de l’Annonciation. Elle fait partie du fameux recueil de 1610 qui contient les fameux Vêpres – Vespro della Beata Vergine.

            Prévue pour la chapelle du Pape, la messe ne pouvait être que sans instruments, a cappella. Au contraire, en France, si les messes de cette époque sont publiées également a cappella, cela n’est qu’une apparence. En effet,  le maître de musique, compositeur ou utilisateur de l’œuvre, arrangeait, adaptait selon l’effectif ou les moyens dont il disposait.  Ainsi, ces dernières années quand avec Les Meslanges avons abordé les messes des compositeurs français tels que Frémart, Bournonville, Cosset, Titelouze, nous avons mêlé aux voix les instruments à vent -cornets à bouquin, sacqueboutes, serpent – ou à cordes -ensemble de  violes de gambe. Aussi, forts de notre expérience, pour cette messe de Monteverdi, nous proposons de défendre une lecture avec voix et instruments – cornets, sacqueboutes et basse de cornet – en colla parte.

            C’est un pari que nous formons. Par ailleurs, à défaut d’avoir été entendue à Rome devant le Pape, on peut tout à fait imaginer cette messe interprétée par les chanteurs et instrumentistes d’une chapelle ou d’une Chambre d’un  Prince comme celle du  Duc de Mantoue. Mais nous resterons attentifs à la transparence des parties polyphoniques et à la déclamation du texte si chère à Monteverdi.

            L’unité mariale du programme offre un dialogue équilibré entre musiques italienne et française. Il  se conclut par l’hymne émouvante Ave Maris Stella par deux compositeurs de cette époque, Titelouze et Monteverdi, réunis par l’alternatim : versets pairs et impairs en alternance par deux groupes sonores. Pour répondre à la musique d’orgue de Titelouze,  nous choisissons les versets des Vespro della Beata Vergine . L’écoute mutuelle de ces deux compositeurs contemporains, génies de leur époque, révélera un hommage au plain-chant, ciment de leur composition et témoin d’une rencontre imaginaire.            

Thomas Van Essen

Distribution

14 artistes

7 chanteurs :

Cécile Dalmon, cantus – Cécile Granger, sextus (cantus)

Damien Ferrante, altus  –  Tarik Bousselma, tenor –  Vincent Lièvre-Picard, quintus & tenor

Thomas Van Essen, tenor & bassus –  Roland ten Weges, bassus

6 instrumentistes :

Eva Godard, Sarah Dubus,  cornets à bouquin

Claire McIntyre, Aurélie Serre, Arnaud Brétécher, sacqueboutes

Volny Hostiou,  basse de cornet & serpent

François Ménissier, grand orgue *

Direction musicale : Thomas Van Essen

*En l’absence de grand orgue, le  programme est modifié sans nuire à l’équilibre et au propos du concert.

Durée du programme: 1h20 environ

Photo © Luc Barrière. Les Meslanges –Musique Sacrée à Notre Dame de Paris

11 juin 2021